jeudi 21 octobre 2010

Japon et Pays basque dialoguent dans l'assiette

La Japonaise Tomoko Takahashi est un chef japonais réputé, pour ses émissions de télé et son école de cuisine. Elle sera au salon Traditions et Différences.

 Tomoko Takahashi à l'Espace Océan.  PHOTO PATRICK BERNIÈRE

Tomoko Takahashi à l'Espace Océan. PHOTO PATRICK BERNIÈR

Invitée du salon Traditions et Différences, ce week-end à la Chambre d'Amour (lire plus bas), Tomoko Takahashi, chef cuisinier, ne sera pas dépaysée. Elle est déjà venue sept fois en Pays basque, accueillie par un couple dont elle est l'amie, James Myatt, Anglais d'origine, et son épouse Kaori, Japonaise. Tous deux travaillent pour le restaurant Le Vent d'Ouest avec lequel ils tiendront, au salon, le stand de cuisine japonaise.
Un nom français
Âgée de 38 ans, Tomoko Takahashi est déjà un chef réputé au Japon. Son maître fut Chinami Hamauchi, chef à Tokyo, auteur de nombreux livres de recettes : elle en fut la stagiaire durant cinq ou six ans avant de voler de ses propres ailes. Tomoko ne travaille pas dans un restaurant mais anime des émissions à la télévision, écrit, elle aussi, des livres de gastronomie, conseille pour la fabrication de nouveaux ustensiles de cuisine, est et surtout dirige à Niigata une école, La Cuillère Tomo.
Cette école fréquentée par des élèves de 18 à… 80 ans, essentiellement des femmes, qui ne viennent pas là pour devenir des professionnelles de la cuisine, mais pour prendre du bon temps et apprendre des plats qu'elles pourront ensuite préparer à la maison. Des plats japonais, bien sûr, mais aussi français, italiens, etc. Pourquoi donner à cette école un nom français ? « Tout simplement parce que j'adore la France et la cuisine française », répond Tomoko dans un grand éclat de rire. La cuisine française, mais aussi basque. Parmi ses plats préférés, elle cite spontanément le ttoro, l'axoa, les chipirons à l'encre… et le gâteau basque.
À base de porc basque
Lors d'un de ses séjours en Pays basque, Tomoko a fait la connaissance, aux Aldudes, de Pierre Oteiza, le célèbre charcutier, et elle l'a retrouvé à Tokyo lors d'un salon gastronomique. Pour le salon Traditions et Différences d'Anglet elle va préparer un plat japonais, le ramen, mais à base de porc basque. Il s'appellera, du coup, ramen kintoa. Ce sera une première.
Philippe Lafargue, le très créatif chef de Chez Philippe, à Biarritz, prépare, de son côté, pour les convives du repas de vendredi soir, un menu basco-japonais. Ils auront des choses à se dire.
 Par EMMANUEL PLANES